Les différentes nuances du cri du geai : décryptage et interprétation

Arborant magnifiquement son plumage très caractéristique, le geai s’identifie aussi par la complexité de ses vocalisations. Oiseau d’exception, il peut en effet pousser différents cris avec chacun ses propres significations. C’est justement ce qui va nous intéresser aujourd’hui. Au cours de cet article, nous allons tenter de décrypter chaque cri émis par ces corvidés.

Le cri de contact

Comme chez tous les oiseaux, les geais émettent un cri de contact et il est tout à fait normal de commencer par là. Il s’agit d’un son bref et distinctif qui est souvent utilisé pour maintenir le contact au sein d’un groupe. Les geais vivent généralement en familles ou en petits groupes. Chacun peut ainsi signaler sa position grâce à ce cri.

A lire en complément : Le nom des cris des animaux

Si le cri de contact sert principalement à communiquer sa présence, il peut aussi signifier autre chose. L’intensité, la fréquence, la durée et les caractéristiques du cri du geai peuvent changer en fonction des circonstances. Les geais poussent un cri plus fort pour signaler à son groupe une menace imminente par exemple.

L’imitation

Il est important de préciser que le geai a une capacité étonnante en matière d’imitation. Ces oiseaux hors du commun peuvent imiter le son émis par d’autres oiseaux, d’autres animaux et même les bruits humains. Ils peuvent ainsi se fondre dans la masse ou tromper d’éventuels prédateurs.

A voir aussi : Les espèces de faune sauvage à admirer lors d'une expérience de safari en Afrique

Au-delà de la stratégie défensive, cette capacité à imiter fidèlement d’autres cris étonne particulièrement les ornithologues et autres passionnés des oiseaux. Il s’agit sans nul doute d’une démonstration d’intelligence qu’on croyait absente ou, en tout cas, limitée chez ces corvidés. On voit clairement une forme d’adaptabilité remarquable.

Les appels d’alarme

Comme nous l’avons déjà sous-entendu plus haut, le geai peut pousser un cri d’alarme. Lorsqu’un geai perçoit une menace imminente en effet, il émet des appels d’alarme distincts pour avertir les autres membres du groupe. Ces appels sont souvent plus stridents et plus fréquents que les cris de contact habituels. On a généralement l’occasion de l’entendre lorsqu’un rapace passe à proximité.

Vous l’aurez compris, ces appels d’alarme appellent à la vigilance. D’ailleurs, lorsque ce cri très particulier est poussé par un membre du groupe, on constate une mobilisation générale de la troupe. Cette mobilisation peut se manifester à travers des mouvements de panique ou sous forme de camouflage. Dans leur milieu naturel en effet, on peut parfois entendre des appels d’alarme, mais sans qu’aucun oiseau ne bouge. Il sera ainsi difficile pour les prédateurs de les repérer.

La communication interindividuelle

Enfin, les geais utilisent également une variété de sons pour communiquer directement les uns avec les autres. Ces vocalisations peuvent être émises lors de rencontres sociales, de rituels d’accouplement ou même de disputes territoriales. Chaque son a sa propre signification. C’est la preuve que ces oiseaux ont des nuances de cri particulièrement riches. On pourrait les comparer aux humains à l’époque de leur première expression.

D’ailleurs, cette comparaison n’est pas une exagération puisque certains geais développent de véritables « chansons ». Certes, on est encore loin de Céline Dion, mais on peut clairement constater des séquences de sons spécifiques imitant des mélodies. Les ornithologues ont aussi constaté que ces « chansons » diffèrent d’un groupe à l’autre.

à voir